Le Brexit, une chance historique pour l’Union européenne ?


Road signs EU and BREXITNos amis britanniques s’apprêtent à voter pour ou contre le maintien de leur pays dans l’Union européenne.
La dynamique de la campagne semble indiquer que la sortie de cette Union a le vent en poupe.

Certes le Brexit fait peser un risque économique (d’ailleurs plus fort, semble-t-il, pour nos amis britanniques que pour nous) et politique (une possible « contagion » mais, si elle devait s’avérer, elle ne concernerait que des pays mineurs).

Ce départ ne peut-il pas, bien au contraire, représenter une chance historique pour l’UE ?

Le Royaume-Uni a eu, depuis toujours, « un pied dans l’Union et un pied en dehors ». Ce qui est une assez bonne représentation de son attitude très égoïste, tirant de l’Union ce qui peut être bon pour elle (pour faire simple, l’accès privilégié à un marché important lui permettant de développer son économie, notamment financière), rejetant toute forme de contrainte collective.

Car le Royaume-Uni ne s’est jamais complètement amarré à l’Europe continentale. Winston Churchill n’avait-il pas déclaré au Général de Gaulle, « Sachez-le ! Chaque fois qu’il nous faudra choisir entre l’Europe et le grand large, nous serons toujours pour le grand large ».

Après son adhésion le 1er janvier 1973, faisant suite à 2 tentatives repoussées par la France de De Gaulle (« l’Angleterre, je la veux nue »), et un premier référendum (déjà !) en 1975, il commence, dès l’arrivée au pouvoir de Margaret Thatcher en 1979, à réclamer un traitement particulier.

Le tonitruant « I want my money back » de la Dame de fer ouvre la voie à une suite ininterrompue d’exemptions : rabais sur la contribution budgétaire, coopération judiciaire et policière à la carte, refus d’appliquer la charte des droits du travail, nombreuses dérogations à la législation sociale, refus de participer à l’espace Schengen, etc.
Bref, le Royaume-Uni n’a cessé d’appuyer sur le frein à chaque tentative de l’Union de progresser.

Alors, au moment où l’UE risque la désagrégation, la sortie de ce trublion ne sera-t-elle pas l’occasion de refonder (osons « ré-enchanter ») le « projet » européen et lui (re)donner une ambition réellement collective ? Quelle place politique veut tenir l’Union dans le monde multipolaire post chute du mur de Berlin ? Comment adapter collectivement son économie et ses peuples à la mondialisation ? Comment préparer sa jeunesse à prendre la relève ? Comment intégrer intelligemment les migrants qui la rejoignent ? Comment lui redonner un contenu plus démocratique et éviter la dérive technocratique ? …

Si le Brexit n’a pas lieu… ce sera vraisemblablement « business as usual » !

Publicités
Cet article a été publié dans Opinions. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Le Brexit, une chance historique pour l’Union européenne ?

  1. bertrandcarrot dit :

    Le Brexit pourrait être, certes, une chance pour l’Union Européenne de bâtir un nouveau projet, cette fois sans l’opposition des Britanniques. Mais j’en doute fort, car il n’y a pas de pouvoir politique fort incarné par qui que ce soit dans cette assemblée de copropriétaires frileux. Quant au prétendu couple franco-allemand, il provoquera toujours de la réticence de la part des autres nations qui ne voudront pas se laisser embarqués par des donneurs de leçon. La tendance à l’anti-systéme risque bien d’être une tendance lourde dans l’avenir politique de nos pays développés …

  2. Gérard JEAN dit :

    Je suis d’accord avec toi. A court terme il y à sans doute un prix économique à payer mais à moyen terme c’est la seule chance de rebâtir un projet européen.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s