Et si nous nettoyions nos « incuries » d’Augias ?


Ecuries d'AugiasLe 1er anniversaire des attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher ont donné lieu à de multiples émissions.
Envoyé Spécial, Complément d’Enquête, par exemple, et sans doute d’autres, sont revenus sur les événements que nous avions suivis en direct il y a un an.
Les journalistes ont réalisé un travail remarquable, livrant des témoignages inédits, souvent émouvants, parfois glaçants. Ils nous ont fait (re)découvrir les petits et les grands héros de ces événements tragiques.

Mais ils ont également pointé du doigt une accumulation de décisions difficilement compréhensibles, des dysfonctionnements à peine croyables.dysfonctionnement
De l’allègement de la protection de Charlie Hebdo à la dispute entre le GIGN et le RAID pour savoir qui devait pourchasser les frères Kouachi après leur fuite, en passant par l’incroyable perte de leur trace après qu’ils ont déménagé de la région parisienne à Reims, l’impossibilité pour un policier présent sur place d’alerter la plateforme de sécurité, la liste est longue des défaillances humaines ou d’organisation qui ont permis que ces événements prennent le tour qu’ils ont pris.

Ces nécessaires modifications d’organisation, les sanctions contre les fautifs ont-elles eu lieu ?
Je ne me souviens pas en avoir jamais entendu parler dans les discours officiels.
Renforcer la législation, modifier la Constitution, prendre le chemin d’une surenchère sécuritaire, ça oui !

Mais, avant cela, ou même au lieu de cela, n’y a-t-il pas des mesures plus efficaces et moins dangereuses à prendre d’urgence ?

Publicités
Cet article a été publié dans Billet d'humeur. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Et si nous nettoyions nos « incuries » d’Augias ?

  1. Cadoil marie dit :

    Certes mais dévoiler ses faiblesses et les admettre au grand jour n’est ce pas révéler à l’ennemi la faille dans le tendon d’Achille où il pourra frapper à coup sûr ! D’autre part, en quête de sensationnel, les journalistes savent bien exploiter les dysfonctionnements et après coup, c’est toujours un peu facile ! il est certain que des mesures devaient être prises , d’ailleurs rien ne dit que certaines ne l.ont pas été. Mais attention à ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain. !

    • B. Bougel dit :

      Nous n’avons pas besoin des détails, juste savoir qu’on a bien pris la mesure des failles et qu’on va y remédier. Voire, pourquoi pas, qu’on a mis à la retraite d’office un responsable important dont les services ont dysfonctionné (mais ça c’est sûrement trop demander).
      On nous annonce des actions qui chagrinent certains d’entre nous et dont les terroristes se moquent bien (ex la déchéance de nationalité). Pourquoi ne pas annoncer des actions qui nous rassureraient (ex. renforcer drastiquement les systèmes de surveillance des apprentis terroristes) et qui rendraient la tâche desdits apprentis plus problématique ?

      • Cadoil marie dit :

        Les sanctions contre les hauts fonctionnaires sont toujours délicates et quand elles ont lieu on ne l’étale pas dans les médias, ce qui ne veut pas dire qu’elles n’ont pas eu lieu, sans parler du fait qu.ils obéissent aux politiques……et c’est souvent eux qui payent..et puis, essayer d’être efficace à cent pour cent contre les terroristes c’est comme de vouloir arrêter la montée des eaux…personne n’a jamais gagné ce combat, c’est historique .
        Nous ne sommes pas assez informés pour faire des préconisations précises, mieux vaut rester au sein de groupes de réflexion et de pression.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s