Régionales 2015 : victoire dans la forme, défaite dans le fond ?


Marine Le Pen 2Ouf ! Nous sommes sauvés ! Le « front républicain » (et une mobilisation quasi inespérée de l’électorat) ont permis de repousser (jusqu’à quand ?) la menace de la prise de pouvoir du FN. Pourtant, cette « victoire » républicaine en est-elle vraiment une ?

Car, si j’étais un électeur du FN, je nourrirais une frustration énorme, voire une haine féroce contre ce système prétendument « démocratique » qui fait tout pour que mon bulletin (ainsi que celui de plus de 6,8 millions de mes concitoyens) ne permette pas que je sois justement représenté…
Démocratiques ces petits arrangements entre amis (arrangements qu’ils habillent d’un prétendu « front républicain »), membres de l’establishment politique, qui se partagent le pouvoir depuis plus de 30 ans ?
Mon vote FN fait-il de moi un paria ? Alors que depuis plus de 30 ans, ces ploutocrates ne Méprisse préoccupent pas du fait que je vis de moins en moins bien, que je me sens de plus en plus étranger dans ma cité, que ma situation est de plus en plus précaire, que je suis de plus en plus désabusé, pourquoi n’aurai-je pas le droit à « autre chose » ?
Nous ne sommes pourtant pas 6,8 millions de  « fachos » ! Juste des commerçants, des artisans, des ouvriers, des paysans, des chômeurs dont les « élites » ne se préoccupent pas, des laissés-pour-compte de la mondialisation !

Il me vient parfois (furtivement, rassurez-vous) le regret que le FN n’ait pas remporté au moins une région.
TromperieNous sommes tous convaincus (à l’exclusion de leurs 6,8 millions d’électeurs) que les solutions qu’il préconise sont vouées à l’échec sur le plan économique et dangereuses pour nos valeurs. Alors pourquoi ne pas le mettre à l’épreuve ? L’exercice des responsabilités ne permettrait-il pas de démythifier ses solutions et de « dégonfler » le phénomène FN ? Bien davantage que les anathèmes. Le prix à payer serait peut-être élevé pour la région en question, mais certainement moindre que pour le pays tout entier (pensons aux prochaines élections présidentielles).

Car la menace croît, de scrutin en scrutin.

Une échéance majeure étant en vue, qui aura le courage politique de changer de logiciel et de dépasser les déclarations d’intention habituelles en ces circonstances ? Les premiers discours des ténors de droite comme de gauche sont-ils à la hauteur ?
Car, si on continue à les ignorer et si rien ne change, qu’est ce qui empêchera ces 6,8 millions d’électeurs de se retrouver suffisamment nombreux en 2017 pour provoquer un « accident » électoral et… démocratique majeur ? On ne pourra pas toujours masquer le mépris et les échecs par des cris d’orfraie.

Alors, messieurs les politiques, redonnez nous, et surtout redonnez leur, davantage d’espoir !Un peu d'optimisme
Ce qui ne nous a pas tué doit nous rendre plus forts… Il doit bien y avoir, dans ce pays, des hommes et des femmes de bonne volonté pour s’atteler à cette tâche. Pourquoi ne pourraient-ils pas rechercher un consensus qui ferait sens en ces temps de crise ?

Publicités
Cet article a été publié dans Billet d'humeur. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Régionales 2015 : victoire dans la forme, défaite dans le fond ?

  1. pabougel dit :

    Dans l’ensemble je pourrais aisément partager ton avis. Question de logiciel aussi sans doute? 😉
    Mais finalement, maintenant que la colère du soir des élections et de l’entre-deux-tours plus pathétique que jamais, il y a quelques sujets sur lesquels j’ai un autre point de vue.

    Concernant le « Front républicain anti-FN » qui pourrait être vu comme anti-démocratique, ce que nous avons observé, c’est en fait en réalité exactement ça la démocratie !… Le pouvoir au peuple. Qu’il puisse choisir librement. Et force est de constater que le peuple a choisi et qu’il l’a fait librement (il n’y a dieu merci pas encore quelqu’un pour regarder ce que tu fais dans l’isoloir). Dieu merci nous sommes plus nombreux que ces 6,8M d’électeurs du FN. Le peuple a choisi parce qu’il en a le pouvoir ! Certes cela lui a été facilité par les politiques qui ont une fois de plus tordu nos idéaux avec leur mascarade de « front républicain politique » à coups de bidouillages de listes et de promesses et tout cela pour préserver leurs « petits » avantages beaucoup plus que pour un quelconque intérêt général. Les politiciens de profession dont notre pays est infesté n’ont strictement rien à foutre de l’intérêt général et du bien-être des gens. C’est une évidence qui rend leur attitude habituelle à l’égard des « gens qu’ils administrent » presque écœurante.

    Quant au pourquoi pas? A la mise à l’épreuve ? Pour bien leur montrer ce que ça fait… Je m’y opposerai toujours.
    D’abord parce que si nos politiciens sont avides, égoïstes et carriéristes, c’est peut-être parce qu’ils ont été corrompus par le pouvoir. L’homme naît bon.. Pourquoi pas l’homme politique après tout.
    Et ensuite parce que je vis ça comme un véritable abandon. L’homme ne peut-il pas se remettre en question sans avoir forcément à tomber au plus bas ? Faut-il se brûler pour savoir que c’est chaud ? Est-ce totalement sans espoir? J’ai peur que la réponse soit dans la question mais je ne peux pas m’y résoudre. Je ne pourrais jamais j’espère.
    Et enfin parce que l’échéance électorale à court terme dont tu parles, à savoir l’élection présidentielle, est trop proche pour s’y risquer. C’est en effet juste assez de temps pour prendre 2 ou 3 mesures populistes ou sécuritaires ici et là (comme d’ajouter trois pékins de la police municipale qui circule en kangoo par exemple), mais c’est en revanche trop tôt pour prendre la véritable mesure de l’effet du FN sur le quotidien, sur les relations humaines, sur notre place dans le monde.

    Au final je m’associe volontiers à ton appel aux « bonnes volontés » mais je ne parviens pas encore à partager ton enthousiasme 🙂 Nous verrons si les quelques déclarations un peu « honnêtes et sincères » de ces derniers jours se transformeront en actes… Après tout c’est déjà révolutionnaire de dire quelque chose de vrai ou de sincère par les temps qui courent (cf ta citation d’Orwell ;).

    Voila. c’est tout pour aujourd’hui comme dirait l’autre !
    Bisous

    • B. Bougel dit :

      Intéressant point de vue.
      Il me conduit à préciser quelques points.
      Pour ce qui est du « front républicain », je fais référence aux appels des politiques. Car, sincèrement, entendre Manuel Valls appeler à voter Christian Estrosi en PACA ça me fait mal. C’est un homme dont le passé montre qu’il est prêt à tous les compromis (ou compromissions) avec le FN. En revanche, que les électeurs se soient mobilisés en masse me semble la (seule) bonne nouvelle de cette élection.
      Pour ce qui est de la « mise à l’épreuve », l’argument que tu sers est, en effet, l’objection que j’entends le plus souvent. Elle ne me convainc pas. S’il suffisait de quelques mesures « populistes » (du type que celle que tu évoques) pour augmenter la sécurité, améliorer la vie de nos concitoyens et revenir devant les électeurs pour engranger les bénéfices, cela se serait déjà fait. Les problèmes sont plus complexes que ça. Je suis convaincu que, grisés par le pouvoir et désireux de faire la preuve de leur capacité à changer les choses, les élus FN prendraient de « vraies » mesures FN. Et, bien entendu, j’ai également la conviction que les électeurs (leurs électeurs notamment) en constateraient l’inanité. De surcroît, puisque le pouvoir corrompt (et cela depuis la nuit des temps), le pouvoir corromprait ces élus les faisant tomber dans le « droit commun » du reste du personnel politique. Ils cesseraient alors d’être des « victimes ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s