Nos politiques sont-ils capables de changer de logiciel ?


C’était annoncé. C’est arrivé ! Le FN est en tête dans près de la moitié des régions. Et se revendique le « premier parti de France ».
Face à ce séisme politique, qu’avons-nous entendu pendant la campagne, sur les plateaux de télé, dans les premières déclarations des responsables en ce funeste dimanche 6 décembre 2015 ?
Des mots mille fois  répétés en chœur : « exaspération », « choc », « colère ».

Hier soir, l’ « œil du 20 heures » de France 2 faisait le point sur les mots exprimés par les hommes politiques de droite comme de gauche à l’issue de toutes les élections qui ont jalonné l’irrésistible ascension du FN depuis près de 30 ans. C’était pathétique : « choc », « exaspération », « colère » étaient prononcés, à chaque fois, avec une telle conviction ! Sans compter, naturellement, les inénarrables «messages des électeurs que nous avons entendus ». ..

Le malaise est donc très profond : nos dirigeants politiques, droite et gauche confondues, n’ont pas varié d’un pouce dans leur vocabulaire, comme d’ailleurs (et c’est plus grave) dans leur diagnostic.
Or, lorsque les électeurs qui ont voté FN s’expriment auprès des journalistes qui lesMarine Le Pen interrogent, ils expriment, tranquillement, leur envie de voir autre chose. Pas d’exaspération, pas de colère, juste l’envie de voir et d’entendre autre chose.
Les gouvernements successifs n’ayant pas réussi (à endiguer le chômage, à assurer la sécurité notamment), ils pensent tout simplement qu’il faut donner sa chance à ceux-là.
La stratégie de communication (le fameux’ « UMPS ») de Marine Le Pen a porté ses fruits. Et, soit dit en passant, ses adversaires lui facilitent la tâche.

Peut-on blâmer les électeurs du FN d’avoir fait un mauvais choix ? Certainement non !
Car, hormis les anathèmes (extrême droite, parti de l’exclusion, …) et les déclarations péremptoires (du type « le FN nous conduira à la catastrophe »), quels sont les arguments des partis dits « traditionnels » pour inciter l’électeur à voter « politiquement correct » ? Mort aux bougnoulesOui, le FN va nous conduire dans le mur, mais pourquoi ? Avons-nous jamais entendu une véritable pédagogie à ce propos dans la bouche de nos dirigeants ? Pas un discours pour les Bac+5, plutôt pour les Bac-quelque chose, les ouvriers par exemple (c’est à juste titre que le FN peut s’intituler « le parti ouvrier », plus de 35% de cette population a voté FN) ou les jeunes en grande précarité (les 18-24 ans ont voté FN en masse).

De plus, dans les 3 régions où il est en position de gagner, le FN a réussi un truc INCROYABLE : ce sont des… femmes qui mènent la danse… C’est dingue !

Il est grand temps pour nos dirigeants de droite comme de gauche de changer de logiciel.

Time to upgradeLe vote FN n’est plus un vote « extrême ». Il est, au fil du temps (et de la stratégie de « dédiabolisation » diablement efficace de Marine Le Pen) devenu un vote alternatif crédible pour nombre de nos concitoyens.

Alors, Messieurs de la gauche, de la droite et du centre, rendez-vous audibles vous aussi ! Ne comprenez-vous pas que vous ne l’êtes plus ?

Il me prend à penser que, finalement, voir le FN diriger une ou deux régions (et donc se confronter à la vie réelle) est peut-être la meilleure stratégie ! Alors, au diable le « front républicain » !

Publicités
Cet article a été publié dans Billet d'humeur. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s