J’aime bien la manière dont débute Obama


Comme la plupart de vous tous, j’ai suivi avec intérêt la progression puis la victoire de Barack Obama aux élections présidentielles américaines.
Pourtant j’étais, et suis toujours d’ailleurs, atterré des attentes que cette victoire a fait naître en Europe, chez nous en particulier. Car, ne l’oublions pas, Obama a été élu pour sauver les USA, pas le monde. Et Dieu sait que par le passé nous avons pu mesurer à quel point ce qui était bon pour les USA ne l’était pas forcément pour le reste du monde …
Je me disais également que les promesses n’engagent que ceux qui les croient … Nous sommes bien placés (que dis-je, aux premières loges !) pour le savoir. Une fois au pouvoir, la pression des lobbies, l’ivresse du pouvoir, la nécessité de « récompenser » les fidèles, réservent parfois quelques surprises.
Or,en l’espèce, Obama est un animal singulier. Il a l’air de vouloir faire ce qu’il a dit vouloir faire, voire en faire même davantage.
Et ce n’est pas accidentel, il y a beaucoup d’exemples.
Commençons par les aspects symboliques.

Le blocage des salaires de l’administration de la Maison Blanche. En cette période de crise, où des centaines de milliers de personnes perdent leur emploi, vous savez quoi ? Obama donne l’exemple. Il sent que les symboles sont forts.
Rappelons-nous chez nous, les vacances sur le yacht de Bolloré, l’augmentation du salaire du Président de 171% (il court même des bruits qu’il aurait conservé, bien après avoir quitté sa fonction, son traitement de Ministre de l’Intérieur !), l’acquisition d’un nouvel avion présidentiel, l’augmentation des crédits de fonctionnement de l’Élysée en 2008 de plus de 11%, dans le même temps ou la recherche obtient +7,8% (ce qui n’est pas si mal) mais l’éducation nationale +0,2% (là en revanche, c’était les vaches maigres !), pour ne citer que les décisions les plus connues !

La transparence. Obama a décidé qu’il demanderait les conseils de juristes à chaque fois qu’une décision importante serait prise afin de savoir ce qu’il devait dire à ses concitoyens et ce qu’il n’avait pas à leur dire.

Guantanamo et la torture. Dès le 22 janvier, Obama a ordonné la fermeture du camp de détention et l’interdiction de la torture. Comment règlera-t-il les aspects concrets de cette décision (que faire des prisonniers que leur pays d’origine ne veut plus accueillir ?).

Le conflit israélo-palestinien. Il a clairement énoncé que les USA veulent voir « deux États vivant côte à côte ». Il a choisi un émissaire (George Mitchell) d’origine libanaise qui a été un artisan de l’accord de paix en Irlande du Nord.

Le monde musulman. La réconciliation avec ce monde figure (à juste titre à mon avis) parmi les priorités d’Obama. Le travail sera long car les dégâts de la politique de Bush sont considérables.

Les rémunérations des dirigeants des entreprises qui font appel au soutien public. Il a frappé très fort en décrétant unilatéralement que les rémunérations des « top executives » de ces entreprises seraient limitées à 500 k$ et que les suppléments de rémunération versés ne pourraient l’être qu’une fois le contribuable américain remboursé. Particulièrement habile je trouve puisqu’il n’interdit pas de les rémunérer davantage, mais fait du contribuable américain le créancier privilégié.

Maintiendra-t-il ce cap ? Pourra-t-il résister aux lobbyistes qui doivent en ce moment se dépenser sans compter ?
Obama donne la bonne direction.

Publicités
Galerie | Cet article a été publié dans Opinions. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour J’aime bien la manière dont débute Obama

  1. jacques neplaz dit :

    tres interessant votre opinion sur les dictatures mais l’une semble sur une autre planete avec des consequences abominables sur la population ;pouvez vous nous faire quelques commentaires aussi pointus sur la corée du nord .
    cordialement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s